Patients

A bout de souffle ?… Apprenons à gérer notre respiration

Etre ACTEUR
de sa prise en charge
Mieux vivre
avec sa BPCO

Les patients souffrant d’une BPCO ou autre maladie de l’essoufflement ont tous connu, plus ou moins, le même parcours initial, les mêmes questionnements sur leur essoufflement lors de l’effort : Sûrement un coup de fatigue… juste une baisse de régime.

C’est normal, les symptômes apparaissent insidieusement. On se dit qu’il est peut-être temps de lever le pied, de se reposer et machinalement, on fait de moins en moins d’effort ou d’activité physique pour éviter de ressentir l’essoufflement.

Lorsque les symptômes persistent et que l’on constate que la dyspnée s’aggrave, il est largemen temps d’en parler avec son médecin, de faire un test de souffle, passer une radio pulmonaire. En parler, évaluer la capacité pulmonaire, mettre un nom sur cette maladie pour mieux la comprendre.

Une chose est sûre, à l’heure actuelle, on ne guérit pas la BPCO ! En revanche, on peut apprendre à gérer son souffle, son rythme et reprendre des activités physique pour améliorer nos conditions de vie, pour vivre mieux… et c’est déjà beaucoup
.

Agissons ensemble thérapeutes et patients

 

Témoignages patients



Gérer son souffle et augmenter sa capacité respiratoire

Une vraie synergie entre le kiné et le patient sont les meilleurs atouts. Comprendre précisément la maladie, le système respiratoire et découvrir nos ressources et nos capacités. Je ne me sens pas encore prête pour la Diag… mais la réhabilitation respiratoire et l’activité physique m’ont permis d’apprendre à mieux gérer le souffle. En l’espace de 2 mois les progrès sont visibles. Tara – Emphysème pulmonaire.