BPCO

La Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive

La bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique et lentement progressive caractérisée par une inflammation systémique et une diminution non complètement réversible des débits aériens.

 

 

Facteurs de risques

  • Le Tabac 30% des fumeurs
    atteint de BPCO
  • Cuisine au feux de bois
  • Facteur environnementaux

 

La modification de la structure pulmonaire est insidieusement lente. La BPCO est une maladie longue durée dont le symptôme principal est l’essoufflement. L’essoufflement apparaît à l’effort faible à modéré. Un test de spirométrie pulmonaire permet d’évaluer votre capacité respiratoire. Ainsi le médecin peut poser un diagnostique et proposer une prise en charge global.

Celle-ci se compose par une optimisation des médicaments, un suivi en réhabilitation respiratoire par votre masseur-kinésithérapeute, un accompagnement psychologique et diététique par des professionnels de santé. Votre suivi est pluridisciplinaire et transdisciplinaire. Vous patient êtes au centre comme acteur de votre santé.

 

L’emphysème est une destruction irréversible de la structure architecturale de votre poumon

Vous êtes en présence de vos bronches, ces petits tuyaux pulmonaires amènent l’air jusqu’aux alvéoles. Regardez à gauche une bronche normale. Sur votre droite, une inflammation réduit l’ouverture du tuyau. Nous avons aussi un spasme bronchique. Le spasme est la contraction du muscle qui entoure la bronche. Vos médicaments permettent un retour partiel à la normale et ainsi libérer cette oppression.
Une des caractéristiques de la BPCO est une inflammation chronique de vos bronches. Votre traitement médicale est paramédicale devra donc se faire par un suivi régulier toute votre vie.

Les secrétions bronchiques sont produite par les cellules mucipare de l’épithélium nasal. Le mucus ainsi produit englue les virus, bactéries, les poussières…. Vient ensuite le rôle des cils vibratiles qui par le battement des cils remonte les secrétions comme un tapis roulant.
Il est important de réaliser la toilette bronchique pour évacuer toues ses secrétions qui pourraient entraîner une infection. Le drainage bronchique se fait par augmentation du flux expiratoire. Votre Masseur-kinésithérapeute vous accompagne dans cet exercice. Les techniques sont nombreuses. Comme sur un orgue on module le souffle.

Comprendre la BPCO

 

Source : Boehringer FR

 

N’oubliez pas votre nez, l’entrée de vos poumons !